Le mystère du pilote tombé dans les bois de Pesche

Ou 75 ans plus tard, l’histoire de ce jeune pilote américain Paul Denbo


Mardi 3 septembre 2019, dans le cadre des 75 ans de la Libération, une montre appartenant à un pilote américain retrouvée à Pesche par Roger Nicolas en 2016 sera remise officiellement à des Américains de passage pour les commémorations à Monceau-Imbrechies. Ceux-ci la remettront ensuite à la nièce du pilote vivant en Californie.

Voir la captation vidéo de la cérémonie

Le débarquement a eu lieu, les alliés sont en route pour libérer la Belgique et les missions de bombardements alliés continuent en Belgique et en France.

Le samedi 12 août 1944, deux missions sont prévues pour le 79th Flighter Squadron depuis la base 367, RAF Kings Cliffe dans le Northamptonshire (GB). Dans cet équipage, un jeune pilote (Paul).

  • 07.40 la première mission (4 équipes de 4 pilotes + 1 pilote de réserve) décolle pour bombarder une rotonde à Rouilly (F) – Mission réussie même si le rapport précise que les canons anti-aériens allemands Nord West de Paris était intenses (cfr rapport de mission).

  • 15.32 décollage pour la deuxième mission qui a pour objectif la gare d’Hirson en passant par Blankenberge (16.27) pour atteindre Hirson à 16.55 et lâcher de la première bombe.

Réponse des canons anti-aériens allemands et le P 51 D Mustang 44-13620 MC-H de Paul Denbo est touché.

Le rapport mentionne que l’avion est en feu et s’est crashé  2 miles au Sud-Ouest de Chimay.

    Dans le village de Pesche..

    • Dans ce petit village, proche de la Frontière française et situé à côté de l’ancien QG d’Adolf Hitler (28 Mai 1940 – 28 Juin 1940), il y a toujours des allemands et les nouvelles vont vite.

    • Les père et fils BAUDART se rendent en premier sur les lieux du crash au lieu-dit “revers du moulin”. Malgré la chaleur intense dégagée par l’incendie et les explosions des munitions, ils parvinrent à extraire le corps du pilote sans vie et à l’éloigner de la fournaise. Nos deux sauveteurs improvisés ne purent s’éterniser longuement sur les lieux car déjà arrivaient les soldats allemands pour surveiller la zone et éloigner tout curieux.

    • Le lendemain matin, le corps du pilote américain fut chargé dans un camion allemand. Le cortège de véhicules quitta le “Fond de l’eau” à Pesches et un officier allemand rendit les honneurs au passage du convoi. Celui-ci traversa le village au moment où les paroissiens sortaient de la messe dominicale. PAUL DENBO sera inhumé dans le cimetière de Jusaine près de Florennes le 16 Aout (Tombe 142).
    • Après la libération, son corps sera transféré au cimetière militaire américain de Neuville en Condroz où il repose maintenant avec 5,246 autres soldats (65% de l’armée de l’air).

    • Quelques jours après le drame, le menuisier du village Clément DARDENNE, prit l’initiative d’accrocher à un arbre près du lieu du crash, une croix en bois, construite par ses soins.

    • La libération viendra le 3 septembre et la vie reprendra son cours..

    La guerre est finie...

    ...mais l’histoire du pilote reste un mystère pour un habitant de Pesches…

    Cette histoire du pilote tombé à quelques centaines de mètres de la maison des Nicolas marquera en particulier un des enfants pendant son adolescence.

    Roger NICOLAS qui grandira avec cette histoire restera curieux toute sa vie.. « Ou était-il tombé exactement, qui était ce pilote ? Quelle était son histoire ? Avait-il de la famille » ?

    Pendant plus de 40 ans, Mr NICOLAS entreprendra des recherches sur les avions tombés dans la région et plus particulièrement les 4 tombés dans son village. Un seul cependant resta inconnu…jusqu’en fin 2016.

    Avec les encouragements et l’aide efficace d’un amoureux des recherches terrestres, par un après-midi d’octobre 2016, après des heures de marche pour quadriller le terrain, leur ténacité fut récompensée.

    Ce fut d’abord une balle de .50, puis des cartouches éclatées témoins de l’explosion.

    Ils étaient maintenant proches de l’endroit. Puis, comme pour couronner leurs recherches, ce fut la découverte d’une montre.

    Avait-elle un lien avec le crash du P 51 D?

    Encore plus d’un an de recherches, puis..

    L’histoire de Paul..

    Après des recherches sur internet, des messages sur des forums aux Etats-Unis, le premier contact avec la nièce du pilote fut établi en Janvier 2018.
    Mr Nicolas allait enfin pouvoir découvrir qui était ce jeune homme, tombé sur le champ de bataille a quelques centaines de mètres de chez lui.

    • PAUL DENBO est né dans une famille de 5 enfants (3 garçons et 2 filles). Il a perdu son papa (Fred) à l’âge de 8 ans et sa maman (Mary) a élevé les enfants seuls pendant la dépression des années 30.

    • Paul avait une fiancée qui était dans le « US Army women’s corps » et devait se marier à son retour qui était prévu mi-septembre de cette année 44.

    • Paul a reçu ses ailes le 3 décembre 1943 à Chandler Fields en Arizona et est parti pour le continent le 30 Avril 1944. Il faisait partie de la 8th AIR FORCE, 79th FIGHTING SQUADRON.

    • Il réalisera au total 43 sorties : 30 avec un P-38 surnommé ‘TALENT SCOUT’ (Découvreur de talent) et 13 sorties dans un P-51 MUSTANG FIGHTER.

    • D-Day, le jour du débarquement, Paul n’effectuera pas moins de 5 missions. Il sera récompensé de plusieurs médailles (Distinguished Flying Cross, Air Medal with 3 Oak Leaf Clusters, Purple Heart).

    • Malheureusement il sera touché par la FLAK le 12 Aout pour venir s’écraser à Pesches. Sa mort sera communiquée par les Allemands via la Croix Rouge.

    Paul n’était pas le seul de la famille à s’être engagé dans l’armée américaine.

    • Son frère JAMES DENBO a aussi rejoint l’armée de l’air (9th AIR FORCE) et après 12 mois d’entrainement a débarqué le 30 Avril 1944 en Angleterre où il y passera 2 mois avant d’être transféré en France puis en Belgique avec la « First Army ». Il est affecté à l’équipage au sol du bombardier « SWEAT DREAMS » (Doux Rêves) et sera lui aussi le récipient de 2 « Bronze Stars ». Il reviendra de la guerre.

    • Son autre frère STANLEY DENBO (papa de notre contact aux Etats-Unis) s’engagera dans la Marine le 2 Janvier 1942, participera à plusieurs batailles dans le Pacifique Sud et sera récompensé de 7 « Bronze Stars » et 2 « Area Ribbons ». Pendant une permission, il visitera sa maman et mariera Mademoiselle Carroll le 22 Aout 44. Il reviendra aussi de la guerre.

    Paul en photo devant son P-38

    Un invité spécial pour reprendre la montre


    Ms Debra DENBO espérait pouvoir se rendre à Couvin pour la cérémonie mais malheureusement ne pourra se joindre à la réception.

    • Mr Steve Snyder, auteur du livre « Shot Down » est un passionné d’histoire militaire américaine et plus particulièrement de l’US Air Force.
    • Fils du pilote Howard Snyder qui, 6 mois plus tôt (Février 1944) a vu son B-17 être abattu et s’écraser dans la région de Chimay. Son père et 4 autres ont été recueilli par la résistance locale (Camp de Riezes) et survécu mais 5 autres n’ont pas eu la même chance.
    • Une trentaine de citoyens Américains (enfants et petits-enfants de l’équipage du B17) feront le voyage avec lui en Belgique pour les commémorations du 75eme de la libération (Cendron, premier village belge libéré, ainsi que les 12 premiers GI tombés sur le sol belge (Musée Lt Cook).  Mr Snyder reprendra la montre personnellement pour aller la rendre à sa nièce en main propre (Photos seront disponibles).